Silver Lining

18.12.2010



Des fourmillements à peine perceptibles. Le plaisir enfantin de sentir le froid qu’il fait à l’extérieur. L’engourdissement des bras, l’immobilité des jambes. Le bassin soudé, les épaules. La respiration discrète mais profonde, quelque part entre la poitrine et le ventre. Le mouvement continu d’un animal paisible. Le sommeil.
Une certaine endurance, finalement. Le corps s’est épaissi, ni la pluie ni l’air glacial n’y pénètrent plus. On devrait s’en sortir.

download > Silver Lining (Winter 2010 Extended Mix)


No Comments yet

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.