Quelque part

21.10.2010



Incapable d’en rester là. Chaque geste est presque à rompre, tendu jusqu’au plus près de l’action suivante. L’instant effacé en permanence, tiré comme une corde sans fin qui s’entasse derrière, sans qu’on n’y prête plus attention. La sédimentation est impossible. Quelques dépôts à peine, mais seule l’élasticité compte. N’être systématiquement qu’à venir, sans conscience ni sommeil. Contempler, respirer, s’assoir ? On y travaille.

download > STARSKY #09


No Comments yet

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.