Winter Jams

09.12.2008

Mais ouais, l’hiver aussi apporte ses tubes.
À la pelle, même. De quoi distribuer sereinement.
À commencer par une reprise par une princesse d’une chanson qui me bouleverse et qui est un peu notre tube, à ma bien aimée et moi. Et, disons-le tout net, je préfère vraiment cette version à celle de Francis, hein.
J’ai aussi eu la surprise de trouver dans ma boîte aux lettres le dernier disque très beau de Peter & The Wolf, toujours la pochette faite à la main, avec un vrai mastering en plus, qui ne gâche rien.
Puis, soyons clairs, qui ferait aujourd’hui un enchaînement comme celui-là ? Peter & The Wolf laisse la place au nouveau roi de l’auto-tune, tellement débile et egomaniac qu’on le trouve finalement cool. Je trouve qua ça fonctionne pas mal, comme on dit dans la cité industrielle.
Tout comme ce petit plaisir d’une autre princesse qui me rassure franchement sur le nouveau disque qu’elle ne va pas tarder à nous offrir. Quelle classe, quelle simplicité. De la pop comme j’aime.
L’Empire du soleil fait bien aussi dans ce genre. Pas sur tout l’album, mais il y a de vrais bijoux. Parlons-en tiens, de bijou. On continue avec le tube interplanétaire qui passe sur toutes les radios, les plus généralistes aux plus spés. Le soleil du Mali, ce gros naze de Damon qui fait le premier morceau que j’aime en vingt ans de carrière et des GROS BISOUS. Le premier truc qui s’imprime automatiquement dans mes oreilles pour toute la journée dès les premières mesures
Glass Candy fait retomber tranquillement l’ambiance en nous enfonçant dans une nuit givrée où la danse est le seul moyen de se tenir chaud.



STRSKMX#13





No Comments yet

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.